Le personnel du centre psychiatrique de Levanta dénonce des abus

23/08/18 à 09:58 - Mise à jour à 09:55

Le personnel du centre psychiatrique de Zelzate (Flandre orientale) dénonce des abus dans l'aile hautement sécurisée de Levanta, relève De Morgen, jeudi. Isoler et attacher les patients sont monnaie courante, écrit le quotidien.

Le personnel du centre psychiatrique de Levanta dénonce des abus

© AFP

Après plusieurs avis négatifs de patients et de l'Inspection de la santé, c'est au tour du personnel de briser le silence sur les pratiques de l'établissement. Il évoque des pratiques dégradantes dans le département hautement sécurisé du centre Saint-Jean-Baptiste à Zelzate, dirigé par les Frères de la Charité (Broeders van Liefde).

Il témoigne du cas d'une femme, attachée depuis 13 semaines. "Avec une fixation en cinq points", décrit un témoin. "Cela signifie qu'elle est attachée aux mains, aux pieds et à la taille. Elle est libérée de temps en temps pour être changée ou pour sortir, mais elle est coincée la plupart du temps."

Le médecin en chef de Levanta est en vacances et renvoie vers la direction. Cette dernière ne souhaite pas donner de commentaire.

La ministre de la Santé Maggie De Block assure dans le journal que son administration consultera la direction.