Le Dr Lejeune provisoirement suspendu

29/05/17 à 11:45 - Mise à jour à 30/05/17 à 13:06

C'était dans l'air, c'est désormais officiel : le Conseil d'administration de l'Intercommunale de santé publique du Pays de Charleroi (ISPPC) a suspendu vendredi dernier de manière provisoire les conventions liant l'ISPPC à la société du Pr Philippe Lejeune et ce, jusqu'à l'aboutissement de la mission de la task force désignée par la tutelle et de la procédure judiciaire en cours.

Le Dr Lejeune provisoirement suspendu

© DR

Le CA de l'intercommunale précise que cette décision " ne remet en rien en cause les qualités professionnelles du Pr Lejeune, reconnu par tous ".

L'ISPPC veut également rassurer la patientèle sur la qualité des services et des soins apportés et le personnel, avec qui les dirigeants " ont la plus ferme intention de pouvoir poursuivre les activités avec la sérénité et l'encadrement nécessaires ".

Un parfum de souffre

La réunion du CA vendredi s'est également penchée sur un nouveau courrier anonyme, faisant cette fois état de es montants qui auraient été versés par l'Inami à destination des services de dentisterie, sans y parvenir.

Le Dr Lejeune provisoirement suspendu

© DR

Cette fois, c'est une responsable de service qui est visée. Absente actuellement, elle devrait être rapidement convoquée afin qu'elle fournisse des explications circonstanciées. Le préjudice actuellement chiffré concernerait 12 à 14 stagiaires, et aurait déjà donné lieu, l'an dernier, à des malversations s'élevant à 240.000 euros.

En savoir plus sur: