LA solution alliant qualité et soutenabilité

02/06/17 à 06:00 - Mise à jour à 01/06/17 à 16:31

Source: Le Journal Du Médecin

Les hôpitaux, accusés de manière récurrente de gabegie, sont un poids lourd dans le budget des soins de santé. Comment assurer la soutenabilité du système ? La clinique Saint-Jean, hôpital général de 548 lits non loin de la place Rogier à Bruxelles, qui emploie 300 médecins et 1.400 collaborateurs, en est persuadée : cela passe par le développement massif des itinéraires cliniques. Révolution en vue.

LA solution alliant qualité et soutenabilité

© -

"Le médecin", explique Benoît Hermans, directeur général, "est trop souvent vu comme un producteur de soins, un employé un peu gênant à l'ego très développé, très autonome et peu collaboratif. C'est pourquoi ici à Saint-Jean, nous proposons d'être à l'écoute du médecin : qu'il déploie son imagination la plus totale dans le cadre d'une multidisciplinarité bien pensée. Nous pensons que la direction générale doit écouter et croire dans ses équipes médicales et se positionner comme coach de la multidisciplinarité et du travail en équipe clinique." L'objectif est d'amener les médecins d'une position externe à une position interne tout en gardant leur statut d'indépendant.

Autour de plateaux stratégiques partagés par pathologie, le leadership clinique et le leadership exécutif se positionnent en miroir respectivement pour la mise en place d'une stratégie clinique et d'une stratégie médicale ("wealth" et "health"). Au centre de cette structure en pyramide renversée se trouve à la pointe le conseil d'administration et à la base (sommet) l'indispensable itinéraire clinique.

"Les itinéraires cliniques (ou trajets de soins) sont la seule possibilité pour les hôpitaux de répondre à la demande de la ministre De Block d'éviter la surconsommation de soins hospitaliers et offrir des soins qui correspondant à la demande réelle des patients", explique Karolien Haese, directrice stratégique et ancienne avocate. "Notre hôpital entend se démarquer de la concurrence par une organisation hospitalière totalement innovante dans laquelle les services médicaux s'effacent pas à pas devant un répertoire de trajets de soins regroupant des équipes transversales et transmurales."

Six IC dans le pipeline

Seule cette approche rentre dans un système de paiement forfaitaire par pathologie souhaité par Maggie De Block, précise-t-on à Saint-Jean.

Déjà deux itinéraires cliniques pilotes ont été mis en place, respectivement par le chef du service de cardiologie Steven Vercauteren et le chef du service d'orthopédie, Etienne Willemart : le "syndrome coronarien aigu" et la "prothèse totale de hanche en une seule journée". Pour chacun des six trajets à venir, l'hôpital proposera une version scientifique pour les médecins, une version budgétaire pour les gestionnaires et les autorités de tutelle qui pourront ainsi jauger immédiatement du coût et une version profane pour le grand public sous forme de vidéo.

Dans un futur proche, le patient qui arrive aux admissions s'inscrira désormais non plus dans un service (par exemple de cardiologie) mais dans un itinéraire clinique (hypertension artérielle). Ce dernier ne diffère pas fondamentalement de ce qui se fait déjà sur le terrain mais est systématisé et objectivé...