La santé pour tous

05/10/18 à 13:59 - Mise à jour à 11/10/18 à 13:11

Le Dr Sofie Merckx (44 ans), conseillère communale à Charleroi depuis 2012 et MG pour " Médecine pour le peuple ", est tête de liste du PTB carolo aux élections communales du 14 octobre.Le combat politique est pour elle le moyen de défendre la santé pour tous. Son inspiration, elle la trouve souvent chez ses patients.

Neuf heures du matin, un mardi de septembre, dans la salle d'attente de la maison médicale Médecine pour le peuple de Marcinelle, les affiches électorales du PTB ont envahi les murs. A côté de la réception, un bulletin d'inscription est proposé pour s'affilier au parti. La couleur est annoncée.

Pour le Dr Merckx " ça a le mérite d'être clair. La Médecine pour le Peuple est liée au PTB et les gens le savent." Mais est-ce une façon d'augmenter l'électorat ? Pour la tête de liste PTB, " dans les patients, il y aura sans doute plus de gens qui vont voter PTB car ils connaissent le parti. Nous nous battons avec eux et ils nous font confiance. Mais nous respectons leurs opinion et c'est intéressant de discuter avec des gens qui n'ont pas les mêmes idées que nous." Malgré un emploi du temps bien chargé en tant que conseillère communale et mère de famille, elle continue ses consultations à Médecine du Peuple. " Ce que je constate au niveau de mes patients, c'est que les décisions prises au niveau politique actuellement ont eu une répercussion sur leur vie de tous les jours. Beaucoup de structures proches du citoyen ont été fermées comme des plaines de jeux, des maisons de quartiers et des antennes communales, mais aussi des logements sociaux. Et quand il y a 400 logements sociaux en moins, il y a forcément plus de gens qui ont du mal à se loger et ça a un impact sur leur santé. Une des premières raisons pour laquelle je me suis engagée en politique, c'est de lier des problèmes de santé aux conditions de logements et de travail ", explique Sofie Merckx. " Et les solutions ne sont pas forcément dans un antibiotique ou un traitement que je peux prescrire. Agir au niveau politique, c'est agir là où sont beaucoup de causes de maladies",ajoute-t-elle. "Aujourd'hui, les problèmes de Charleroi tendent à être résolu en attirant des gens qui ont de l'argent, une autre population. Mais on ne pense pas aux besoins des gens plus nécessiteux."

Reconquérir la ville

"Reconquérir la ville. Votez Sofie", affiche le slogan. Mais de quelle manière ? " Selon moi, la politique actuelle n'est pas une solution aux problèmes des gens et aggrave la fracture que nous connaissons à Charleroi. Et la révolution de Charleroi, ça serait justement de changer tout cela. De reconquérir la ville, revenir vers une politique qui tiendrait vraiment compte des besoins des gens. Une politique qui ferait du social un projet de prestige."

La tête de liste PTB propose des projets concrets. " Ce que nous proposons concrètement, c'est un grand parc locatif social qui permettrait de réguler le marché. Je pense à des logements abordables dans un plus grand parc de logements publics dont un tiers des logements seraient publics pour qu'une mixité s'installe."

Une ville en bonne santé

Si le médecin s'intéresse beaucoup aux problèmes de logements, la santé étant bien plus que l'accès aux soins, d'autres dossiers lui tiennent également à coeur. " Nous avons tout un programme au niveau local pour améliorer la santé des gens." La conseillère communale considère que la commune est un lieu proche des gens qui peut apporter des solutions au niveau santé. " On se bat notamment pour qu'il y ait une maison médicale gratuite dans chaque quartier. C'est un de nos projets phare. L'échelon local peut vraiment influencer pour que la première ligne fonctionne bien. Avec les maisons médicales comme la nôtre, nous pouvons agir efficacement pour soigner les gens car ils ont un médecin traitant, mais nous pouvons également faire de la prévention. Nous voyons les problèmes environnementaux, le bruit, la pollution de l'air, et nous avons une réflexion au niveau de la santé de la population locale."

La santé mentale est aussi une grande priorité dans le programme, rappelle la conseillère communale. " Notre idée est d'avoir un centre de santé mentale par district, et d'améliorer l'aide aux addictions comme le tabac et l'alcool. " Un autre fer de lance du PTB est l'attention particulière mise sur la santé dentaire. " Nous pensons qu'il y a un vrai travail à faire pour que chaque enfant puisse vraiment bénéficier de soins dentaires."

La MG carolo pointe également un grand problème à Charleroi, celui de la santé à deux vitesses avec les deux grands hôpitaux de la région. Le parti souhaite un accès aux soins spécialisés pour tous, sans suppléments d'honoraires qui augmentent la facture des patients. Quant à la mobilité à Charleroi, comment l'envisage la tête de liste PTB? " Nous sommes pour les transports en commun gratuits comme colonne vertébrale." Le PTB propose une ville qui favorise la mobilité douce et une politique intelligente et juste pour les voitures avec des parkings gratuits dans la périphérie de la ville.

Future Bourgmestre ?

La conseillère communale envisage -t-elle la fonction de bourgmestre un jour? " En tant que tête de liste, théoriquement je pourrais le devenir, mais vu le nombre de votes que nous avons obtenus en 2012, à savoir 3.5%, cela reste peu probable. D'autant plus que la coalition avec la majorité serait difficile étant donné que les partis de la majorité tiennent à poursuivre leur projet de City marketing auquel je n'adhère pas."

Mais compte-t-elle prendre la santé dans ses attributions au conseil communal ? " L'idée est que le parti soit mieux représenté au conseil communal pour ne plus être seule et pouvoir me consacrer à l'aspect santé de notre programme."

Carole Stavart