La protonthérapie marque le pas

24/08/17 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

La société néo-louvaniste IBA, premier fournisseur mondial de solutions de protonthérapie pour le traitement du cancer, a abaissé ses prévisions pour 2018 et 2019. Au premier semestre, une perte de 4,655 millions d'euros a été enregistrée, malgré un chiffre d'affaires en hausse de 4,5% à 151,6 millions d'euros.

La protonthérapie marque le pas

© BSIP

Lors des six premiers mois de 2016, IBA avait réalisé un résultat net de 8,2 millions d'euros.

Les résultats du premier semestre ont été affectés par des retards au niveau des projets de protonthérapie, explique l'entreprise, qui avait déjà revu ses prévisions à la baisse et publié un avertissement sur résultat début juillet.

Pour 2017, IBA table sur une croissance des revenus de 5 à 10%.

Concernant les deux années suivantes, l'entreprise envisage désormais une croissance de 0 à 5% et une marge bénéficiaire de 5 à 10%. Au moins 10 et 13% étaient respectivement évoqués au préalable.

En savoir plus sur: