Mickael Hiligsman
Mickael Hiligsman
Visiting Fellow-Itinera Institute/Assistant Professor Health Economics Univ Maastricht
Opinion

18/04/17 à 10:10 - Mise à jour à 10:10

La prévention, le chaînon manquant de notre système de santé?

En février dernier, le ministre wallon de la Santé, Maxime Prévot, a présenté les enjeux majeurs de son Plan de Prévention Santé à l'horizon 2030 visant à améliorer la santé et la qualité de vie des wallons. Ce plan a retenu cinq axes prioritaires : la promotion des modes de vie et des milieux de vie favorables à la santé, la promotion d'une bonne santé mentale et du bien-être global, la prévention des maladies chroniques, la prévention des maladies infectieuses et la prévention des traumatismes non intentionnels et la promotion de la sécurité.

La prévention, le chaînon manquant de notre système de santé?

© © Wavebreak Media

Traditionnellement, notre système de santé est avant tout un système de soins visant une prise en charge adéquate et optimale des maladies. Et pourtant, la prévention de la santé est tout aussi capitale. Avec l'accroissement de l'espérance de vie, le développement de maladies chroniques et la présence de plus en plus fréquente de multi-morbidité chez les personnes âgées, il est devenu indispensable de prévenir les problèmes de santé et de permettre au citoyen de vivre longtemps et en bonne santé.

Nous savons tous, en effet, que de nombreux comportements ont des effets néfastes sur la santé. Par exemple le tabagisme, une consommation excessive d'alcool, une faible activité physique ou encore une alimentation inadéquate. De nombreuses interventions préventives ont déjà démontré leur efficacité, notamment pour l'arrêt du tabac. Les effets d'une consommation adéquate de calcium et de vitamine D sur le risque de fracturaire a également été démontrée. Et pourtant, la prévention n'est à ce jour pas suffisamment mise en avant dans nos politiques de santé. Influer sur les comportements des gens n'est en outre certainement pas chose aisée. On ne peut donc que se réjouir de découvrir un plan de prévention santé, un projet certes difficile et ambitieux mais au combien important et indispensable. La prévention demeure sans doute une des clefs importante de notre avenir et de la viabilité de notre système de santé.

Prévention pour tous

La prévention devra toutefois se construire certainement à tous les pans de la société. Des mesures au niveau national sont déjà prises, par exemple les récentes mesures de la ministre fédérale Maggie de Block visant à clarifier la législation pour la consommation d'alcool pour les jeunes âgés entre 16 et 18 ans. Certains outils de prévention sont ainsi déjà présents mais il est nécessaire de veiller à une meilleure utilisation de la prévention, et surtout à une vision cohérente et à une véritable politique de prévention, et ce à tous les niveaux. Une bonne prévention se construit en effet dès le plus jeune âge (dans les écoles notamment) mais également au sein des hôpitaux par une bonne éducation des patients pour ainsi éviter des complications. Au-delà du rôle des pouvoirs publics et du patient, de nombreux autres acteurs ont un rôle essentiel à jouer dans la prévention comme la famille, le conjoint, les groupements associatifs ou encore la presse.

En conséquence, nous pensons que ce plan de prévention wallon est certainement une étape importante et indispensable pour améliorer la qualité de vie et la santé de nos citoyens mais aussi qu'une vision globale et transversale de la prévention incluant tous les acteurs est nécessaire pour faire face à cet enjeu majeur de notre société.