La France étend l'obligation vaccinale à 11 vaccins pédiatriques

07/09/17 à 12:05 - Mise à jour à 15:50

Source: Le Journal Du Médecin

INTERNATIONAL : "Emmanuel Macron avait promis la révolution de la prévention. Agnès Buzyn en fait l'axe central de la nouvelle stratégie nationale de santé qui sera publiée en décembre 2017", explique le Quotidien du médecin. Et notamment l'extension au 1er janvier 2018 de l'obligation vaccinale à onze vaccins pédiatriques contre trois actuellement. Une mesure forte dans le contexte de méfiance grandissante envers les vaccins.

La France étend l'obligation vaccinale à 11 vaccins pédiatriques

© © Wavebreak Media

Aujourd'hui, seuls trois vaccins sont obligatoires pour les enfants : contre la diphtérie, le tétanos et la polio. Ce seront ainsi les vaccins contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l'hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque et le méningocoque C qui deviendront obligatoires en 2018.

Cette mesure est mal accueillie par certains parents qui, par idéologie souvent, refusent catégoriquement de faire vacciner leur progéniture. Ils risquent en France une peine de six mois d'emprisonnement, assortis de 3.750 euros d'amende.

"Le défi est double : améliorer les taux de couverture vaccinale et, sur le plan juridique, répondre au Conseil d'État qui donnait six mois au gouvernement pour assurer l'accessibilité des vaccins obligatoires", écrit Quotidmed.fr.

Sur les ondes de la RTBf (La Première), Ingrid Morales, directrice médicale adjointe de l'ONE a rappelé la difficulté de lutter contre l'ambiance conspirationniste qui règne à propos des vaccins. Il y a quelques termps, un article relevant de la fraude scientifique a été publié qui faisait le lien entre vaccination et autisme.

Le refus de vaccination relatif aux maladies contagieuses, notamment la rougeole, fait peser un grave danger sur la santé publique.