L'app' 112 enfin dispo

27/06/17 à 13:30 - Mise à jour à 15:06

Source: Le Journal Du Médecin

L'application tant attendue en cas d'urgence qui permet d'appeler les pompiers, une ambulance ou la police est enfin prête à l'emploi et s'appelle " 112 BE ". La nouvelle version pour smartphone permet de localiser l'endroit exact d'où l'appel provient. En cas d'agression, le médecin peut également l'utiliser.

L'app' 112 enfin dispo

© BELGAIMAGE

Une situation d'urgence chaque seconde compte. Savoir où se trouve la personne dans le besoin est donc crucial. Paniquée, la personne peut être dans l'incapacité d'expliquer où elle se trouve. Si c'est un endroit bruyant (autoroute) ou isolé (au milieu d'un bois), c'est encore plus compliqué.

L'appli 112 veut pallier ces désagréments. Les utilisateurs n'oublieront plus le numéro d'urgence. En cas d'urgence, la personne clique normalement sur l'icône du pompier, de l'ambulance ou de la police en fonction de ce dont elle a besoin. Dès que l'utilisateur appelle, l'appli envoie sa position à la centrale. Toutes les 30 secondes, sa position est actualisée.

A côté de son identité, la centrale d'appel peut voir aussi immédiatement les données médicales, comme par exemple le groupe sanguin et les éventuels problèmes médicaux. Des infos facultatives peuvent être ajoutées. Une option existe pour les sourds, malentendants et personnes avec un problème d'élocution.

Agressions contre les médecins

En cas de surdité, l'opérateur peut démarrer une conversation. Mais il existe d'autres situations où il est difficile de dialoguer. Quand par exemple vous êtes témoin d'un cambriolage dans votre maison où si vous êtes au milieu d'une foule bruyante.

Le cabinet de l'Intérieur a aussi la volonté d'utiliser l'appli pour l'aide aux médecins agressés. Le jdm s'est penché la semaine dernière sur l'enquête/thèse de Lennart De Jager (n°2501) qui démontre que 36,8% des médecins ont subi l'une ou l'autre sorte de violence de la part de son patient les 12 derniers mois. Eh bien, les MG peuvent utiliser l'application face à un patient agressif en consultation ou lors d'une visite à domicile.

Le 25 juin, l'appli a été téléchargée 25.000 fois selon le ministre Jambon sur Twitter.

Celle-ci ne fonctionne qu'en Belgique et uniquement sur Apple App Store et Android Play Store.

Le numéro 112 continue de fonctionner.