L'Absym crie haro sur les pannes à répétition d'eHealth

20/09/18 à 10:34 - Mise à jour à 10:32

Cela fera sans doute plaisir aux médecins qui estiment perdre du temps et de l'argent suite aux problèmes d'indisponibilité eHealth. C'est le cas, entre autre, du Dr Orban, président de la SSMG, célèbre malgré lui sur les réseaux sociaux pour les nombreuses pannes dont il fait l'écho.

L'Absym crie haro sur les pannes à répétition d'eHealth

© © Zoonar/ranczandras

Les pannes à répétition de la plateforme eHealth agacent de longue date le président de la SSMG, comme en témoignent ses récents tweets.

Mais ces problèmes commencent aussi à agacer sérieusement l'Absym. Le syndicat a demandé à ses juristes de voir comment les médecins pourraient exiger un dédommagement pour la perte de temps et de revenus dont ils pâtissent suite à l'indisponibilité des applications eHealth.

Est-ce possible ?

Mercredi dernier, le comité de direction de l'Absym a chargé ses juristes d'examiner comment les médecins pourraient introduire une demande de dédommagement auprès d'eHealth. " Au cours des derniers mois, la plateforme a subi régulièrement des perturbations, des ralentissements, des interruptions et d'autres incidents qui les ont entravés dans leur pratique quotidienne ", explique l'Absym dans un communiqué. " Lorsque le système tombe en panne, il est pour les médecins, par exemple, impossible de prolonger ou d'ouvrir des DMG, d'appliquer le régime du tiers-payant ou de délivrer des prescriptions électroniques. Avec pour conséquence qu'ils doivent réintroduire les données introduites manuellement pendant le week-end ou la nuit, à des moments où la plateforme fonctionne. "

Le syndicat avance qu'en 2018, le nombre d'heures de mise hors service du système a déjà presque atteint le double de 2017. " Ce service exécrable mine totalement la crédibilité du système e-Health et constitue une source importante de frustration pour les médecins ", signe le Dr Marc Moens, président de l'Absym. " Pour l'Absym, la coupe est pleine. Les autorités ont l'obligation de garantir la continuité des soins. Il est inacceptable que les soins aux patients soient mis en péril et que les médecins et patients subissent les conséquences financières d'une plateforme des autorités qui ne fonctionne pas. L'Absym continuera à préserver les intérêts des patients et des médecins de toutes les manières possibles. "

Frank Robben menace HP

À la tête de la plateforme eHealth, Frank Robben rend le cloud, et l'entreprise derrière - Hewlett Packard, responsable. " Les spécifications publiques d'HP annoncent 99.99% de disponibilité. Sur le cloud belge, ces chiffres s'avèrent inférieurs à 99,6%, sans compter une période d'instabilité inacceptable pendant plus d'un mois en raison d'erreurs d'installation d'HP. HP doit prendre ses responsabilités. "

" L'Absym prend acte des déclarations de Frank Robben, qui menace d'introduire des actions en justice à l'encontre de Hewlett Packard ", conclut le syndicat. " Nous n'avons toutefois pas attendu cette initiative ! La semaine dernière, l'Absym a déjà commencé à préparer un dossier juridique afin d'étudier comment nous pouvons soutenir les médecins individuels. "