Jean-François Kaux, l'esprit sportif

06/10/17 à 06:00 - Mise à jour à 26/10/17 à 13:21

Jean-François Kaux, le plus jeune des candidats au Prix du Spécialiste, mène de front une activité de chef de service, de chargé de cours, de recherche, et de coordination du service pluridisciplinaire SportS2 créé en 2012, et reconnu comme Centre Médical d'Excellence de la FIFA. Beaucoup pour un seul homme ? Pas quand on a l'esprit sportif !

Jean-François Kaux, l'esprit sportif

Pr Jean-François Kaux: " La revalidation est un créneau essentiel de ma spécialité ". © Th.Strickaert

"J'ai toujours été intéressé par le sport et l'appareil locomoteur", explique simplement le Pr Kaux, quand on lui pose la question de savoir ce qui l'a dirigé vers le domaine de la médecine physique.

" L'avantage de la médecine physique, c'est qu'elle se situe à la frontière avec d'autres spécialités ", précise le chef de service de médecine physique, réadaptation et traumatologie du sport (CHU et Université de Liège). Chargé de cours à l'ULiège depuis l'an dernier, il a conservé une activité conséquente de consultations cliniques, qu'il gère en en collaboration avec ses assistants. " Pratiquer soi-même est un atout par rapport à une activité d'enseignement ".

Spécialiste du tendon

Le Pr Kaux est l'auteur d'une thèse sur l'étude du plasma riche en plaquettes (PRP) dans le traitement des lésions tendineuses. Tous les patients, sportifs de tous niveaux mais aussi des personnes âgées souffrant de tendinopathies chroniques, peuvent bénéficier des nouveaux traitements par infiltration de PRP. " Plus de 70% des personnes traitées vont mieux grâce à ce traitement ", ajoute Jean-François Kaux.

Convaincu des bienfaits du sport pour tous, le Pr Kaux parle non sans fierté de SportS2 dont il est le coordinateur. Il s'agit d'une unité du CHU de Liège et de l'Université de Liège dans laquelle sont regroupés les médecins et paramédicaux spécialisés dans le sport et ses pathologies. Service pluridisciplinaire, SportS2 (acronyme de Service Pluridisciplinaire, Orthopédie, Rééducation, Traumatologie, Santé du Sportif) offre au sportif une prise en charge " cinq étoiles ", comme l'explique Jean-François Kaux, ainsi qu'une réathlétisation après blessure et la remise du sportif sur le terrain. " Il ne faut pas négliger l'importance de la nutrition et de la psychologie du sport ", ajoute-t-il.

Distributeur au basket-ball

Jean-François Kaux décrit sa fonction de coordinateur de SportS2 comme " une grosse coordination entre plusieurs services ". Ancien distributeur au basket-ball, il voit un certain parallèle entre les deux fonctions.

" La reconnaissance comme Centre Médical d'Excellence de la FIFA, si elle n'a pas ramené de fonds, a apporté une meilleure reconnaissance de SportS2 d'un point de vue cliniqueet scientifique", poursuit-il. "Chaque année, nous organisons un colloque ouvert à toute personne intéressée par le sport, et un trail en vue de récolter des fonds qui sont investis dans la recherche médicale ". Le colloque est l'occasion d'illustrer les principes scientifiques et cliniques développés et appliqués aux sportifs. Le 5ème colloque qui se déroulera le 21 octobre prochain, aura pour thème la cheville chronique. " Le trail organisé l'an dernier a permis à un doctorant d'acquérir une machine d'une valeur de plus de 6.000 euros ", se réjouit-il. Comment ne pas le rejoindre dans son enthousiasme quand il parle par ailleurs d'un autre projet lui tenant à coeur, celui de Cap2SportS, club handi-multisports du CHU de Liège qui promeut la pratique du sport pour les personnes handicapées, grâce au soutien de Cap 48 et de la Ligue Handisport Francophone, et réunit les spécialistes de médecine physique et paramédicaux déjà rassemblés dans le cadre du Centre Médical d'Excellence de la FIFA.

" La revalidation est un créneau essentiel de ma spécialité ", poursuit Jean-François Kaux, qui souligne le bénéfice que peuvent retirer les personnes polytraumatisées, les blessés médullaires ou ceux souffrant de lésions neurologiques, d'un soutien visant à leur permettre de profiter de la vie malgré un handicap.

Il a aussi publié récemment, en collaboration avec Anne-France Leclerc et les Prs Maquet et Crielaard, une étude, commandée par l'Inami, sur l'impact d'un programme de revalidation oncologique multidisciplinaire dans le cas de patientes atteintes d'un cancer du sein. " L'idée est d'élargir ce programme à un maximum de personnes ", explique le Pr Kaux. " L'activité peut débuter pendant le traitement, les patients acquièrent ainsi une meilleure estime d'eux-mêmes ", plaide ce sportif convaincu qui continue à pratiquer la course à pied.

" Le sport est important pour le bien-être, c'est un défouloir ... pour autant qu'il soit pratiqué avec modération, lorsqu'il s'adresse aux sportifs amateurs. "

Il le reconnaît, il est heureux d'apporter sa pierre à l'édifice du sport de compétition belge en contribuant au suivi sportif d'athlètes tels que Nafissatou Thiam, David Goffin, Maxime Richard (champion du monde de kayak)... et en étant membre du staff médical de diverses Fédérations et ligues sportives dont les Diables Noirs (l'équipe nationale belge de rugby) , la Ligue Belge Francophone d'Athlétisme (LBFA), la Ligue Francophone de HAndball (LFH)....

Hyperactif, le Pr Kaux ? " Il faut être passionné ", admet-il. Et d'insister : " Tout cela ne serait pas possible sans le soutien de ma famille et de mon équipe, qui sont merveilleuses. "