France : Près de 100.000 patients psys hospitalisés contre leur gré

16/02/17 à 11:34 - Mise à jour à 11:37

Selon l'étude de la démographe Magali Coldefy parue aujourd'hui et résumée notamment par Libération, ce sont près de 100.000 patients (92.000) qui ont été hospitalisés en psychiatrie sans leur consentement en France l'année passée. La durée d'hospitalisation varie entre quelques jours et plusieurs semaines. C'est 12.000 de plus qu'en 2012. Il s'agit toutefois des cas les plus graves, notamment des schizophrènes.

France : Près de 100.000 patients psys hospitalisés contre leur gré

© BELGAIMAGE

Depuis dix ans, le nombre d'hospitalisations psychiatriques non consenties a quasi doublé. La règle, rappelle Libération, est évidemment le consentement éclairé du patient avant tous soins. Cependant, en psychiatrie, la loi dispose que "en cas de troubles psychiatriques sévères affectant la conscience et le besoin de soins, le recours aux soins sans consentement afin de prévenir le préjudice pour le patient de l'absence de soins." Le juge des libertés doit toutefois toujours donner son consentement.

Les 92.000 personnes prises en charge sans consentement sont à relativiser par rapport au 1,7 million d'hospitalisations de personnes de plus de 16 ans en psychiatrie. Les hommes sont surreprésentés (60%). L'âge moyen de ces patients contraints est de 43 ans. La moitié sont schizophrènes ou psychotiques, 11% souffrent de troubles bipolaires et 8% de troubles de la personnalité. La prise en charge non-consentie concerne donc bel et bien les cas les plus graves, confirme la chercheuse.

En parallèle, en 2015, 37.000 personnes ont eu des soins psychiatriques ambulatoires obligatoires.

En savoir plus sur: