e-attest : "plus de 20 % d'utilisateurs parmi les médecins généralistes"

16/03/18 à 11:08 - Mise à jour à 11:29

Contrairement aux informations parues dans le Belang Van Limburg et reprises, sous disclaimer, par l'agence Belga, e-attest (le système d'attestations de soins électroniques) connaîtrait un beau succès après seulement un mois : 2.325 médecins généralistes sur 10.600 actifs l'utiliseraient, soit un peu plus de 20%. Cela représente à peu près 339.000 attestations électroniques au total. Explications avec Bernard Wathelet, conseiller pour MyCarenet, le ehealth des organismes assureurs.

e-attest : "plus de 20 % d'utilisateurs parmi les médecins généralistes"

"Le nombre d'utilisateurs ne cesse de grimper chaque jour. Entre hier et ce vendredi, on enregistrait 86 médecins supplémentaires." © Phanie

Les infos publiés par le Belang van Limburg en fin de semaine sur base de chiffres des Mutualités socialistes flamandes " sont erronées et probablement basées sur des extrapolations ", selon Bernard Wathelet, conseiller pour MyCarenet. Après dix jours de production, on atteint 2.325 MG utilisateurs, ce qui constitue un peu plus de 20% des MG réellement actifs en Belgique. Nettement plus donc que les 1.681 sur 16.000 MG actifs calculés par le quotidien flamand.

" La plupart de ces attestations concernent les codes 101032 et 101076. Les producteurs de logiciel informent loyalement les médecins généralistes de cette nouvelle possibilité. C'est le cas de HealthOne qui envoie une petite vidéo à ses clients. Le taux d'ouverture de cette vidéo frôle les 40%. Mais rien ne prouve que les médecins la lisent. Nous ne pouvons pas faire plus qu'informer les médecins. On ne peut les obliger."

Bernard Wathelet s'inscrit en faux quant aux commentaires critiques du système e-attest. " Nous observions hier jeudi 16 à 17.000 envois, près de 20.000 lundi... Or nous avons démarré en janvier avec 70 médecins généralistes ! Qu'on arrête de dire que le système ne fonctionne pas ! C'est un outil formidable qui fait épargner temps et argent non seulement aux patients mais aussi aux médecins et aux mutuelles. Tout le monde sort gagnant. Et sans nier quelques problèmes techniques par ci par là (parfois, on constate chez un logiciel que le médecin pourrait commettre une faute évitable mais on n'a pas - encore, croisons les doigts- rencontré des problèmes techniques sur eAttest en tant que tel), il fonctionne très bien. Le nombre d'utilisateurs ne cesse de grimper chaque jour. Entre hier et ce vendredi, on enregistrait 86 médecins supplémentaires. "