Vincent Claes
Vincent Claes
Rédacteur en chef journal du Médecin
Opinion

14/04/17 à 13:30 - Mise à jour à 14:07

Bain de sang social à l'hôpital

Que se passerait-il vraiment si l'on fermait un hôpital sur quatre ? Voire plus, puisque nos confrères du Spécialiste annoncent qu'il serait possible, selon une étude néerlandaise, de transférer 50 % de l'activité hospitalière à domicile ! Des scénarios qui peuvent faire trembler les hôpitaux belges sur leurs fondations.

Et les travailleurs hospitaliers n'ont sans doute pas encore regardé la série télévisée réalisée par les équipes de la BBC. Les journalistes ont exploré durant un hiver l'un des plus grands réseaux hospitaliers du Royaume-Uni : l'Imperial College Healthcare, pour évaluer l'impact de la fermeture des lits hospitaliers. Ce documentaire (1), baptisé sobrement Hospital - recommandé à nos lecteurs par le Dr Thierry Weber (chef de service de pneumologie au CHR de la Citadelle) - devrait être projeté lors d'un conseil d'administration de la Mutualité chrétienne.

Hosp

Hosp © Samuel

A force de répéter inlassablement dans la presse qu'il faut réduire le nombre de lits hospitaliers en Belgique, les patrons de l'organisme assureur chrétien, Luc Van Gorp et Jean Hermesse, semblent en oublier les conséquences pour les patients et les professionnels de la santé. Le documentaire Hospital révèle les problèmes concrets causés par le manque de moyens au sein du NHS et la débrouillardise dont doivent faire preuve au quotidien les médecins et le nursing. Edifiant.

Les gestionnaires hospitaliers belges tirent déjà la sonnette d'alarme. Ils craignent, si cette réduction drastique du nombre de lits était appliquée, un véritable " bain de sang social"

1. un documentaire réparti en six épisodes, tous disponibles sur Youtube dans la langue de Shakespeare.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos