Amonis fête ses 50 ans avec 3,64% de rendement net misant pour la première fois sur l'investissement équitable

14/06/18 à 15:17 - Mise à jour à 15:16

L'ex-Caisse de prévoyance des médecins créée fin 1967, plus connue aujourd'hui sous le nom d'Amonis présente son bilan ce jeudi à l'occasion de son 50e anniversaire. 1,9 milliards d'euros de fonds géré, 28.500 membres et un encaissement total net en 2017 de 88,4 millions d'euros. Pour la première année, Amonis s'est lancé sans l'investissement dit équitable et durable.

Amonis fête ses 50 ans avec 3,64% de rendement net misant pour la première fois sur l'investissement équitable

Chez Amonis qui gère notamment les statuts sociaux versés par plus de 18.000 médecins, les années passent et se ressemblent.

Le Fonds de pension des médecins et professions de santé (dentistes, kinés, pharmaciens) a accueilli en 2017 1.283 nouveaux membres dont 452 promotions pour un total de 27.263 membres dont 67% de médecins. 1.198 bénéficient aujourd'hui d'une rente de retraite ou de survie et ont donc logiquement quitté Amonis.

27.263 membres non-pensionnés ont ainsi versé 50,1 millions d'euros d'avantages sociaux Inami plus 29,1 millions de cotisations personnelles pour un encaissement net total de 88,4 millions.

Dans cet environnement financier pauvre en taux d'intérêt (l'Agence belge de la dette a récemment emprunté à taux négatif), Amonis présente un rendement financier net de 3,64%, en progression de 7% entre 1995 et 2017. Dont 3,65% pour la Pension libre complémentaire (PLC) sociale et 3,2% en PLC ordinaire.

Ce taux confortable est dû à des placements prudentiels cis essentiellement en Europe (60%) et en obligations (65%).

Pour la première fois, Amonis a choisi le chemin du " sustainable development goals ", soit des investissements à la fois durables écologiquement et équitables sur le plan de la gouvernance. Ce qui veut dire que les placements tiennent compte du respect de l'environnement, évitent la corruption ou le commerce inéquitable basé par exemple sur le travail des enfants. Ce à la condition que le rendement soit équivalent ce qui, paradoxalement, est le cas plus souvent qu'on le ne pense.

Lire notre dossier dans le jdM du 22 juin 2018