Ambroise Paré contre l'endométriose

08/03/17 à 14:35 - Mise à jour à 09/03/17 à 11:02

Source: Le Journal Du Médecin

Face à l'incidence et la complexité de l'endométriose (une femme sur dix en âge de procréer est touchée), le CHU Ambroise Paré de Mons lance un nouveau centre de référence en Belgique, le Centre régional d'endométriose. Structure unique dans la Région, le centre dispose d'une équipe pluridisciplinaire sous la coordination médicale du Dr Kurt Crener, chef de service gynécologie-obstétrique.

Ambroise Paré contre l'endométriose

© b

L'objectif principal du centre est d'offrir un traitement global et individualisé de l'endométriose (qui reste une maladie gynécologique complexe et encore méconnue) orienté autour de deux axes fondamentaux : la gestion de la douleur et celle de l'infertilité. Une collaboration avec les associations de patientes est prévue pour "sortir l'endométriose de l'ombre".

La maladie, en effet, est complexe du point de vue du diagnostic. La femme connaît d'intenses douleurs pendant les règles mais aussi pendant les rapports sexuels. L'infertilité peut-être la conséquence de la maladie. Pour le gynécologue, il n'est pas simple d'en déceler les signes avant-coureurs car les femmes taisent parfois les douleurs provoquées en raison de tabous voire même à cause de la banalisation de ce type de douleurs.

40 spécialiste médicaux

Le nouveau centre s'inscrit dans un pôle régional qui comprend un pôle Mère-Enfant de référence, la Clinique de Fertilité Régionale de Mons et le Centre Montois de la Ménopause.

"Nous avons développé une médecine spécialisée à Mons, au bénéfice directe de toute une région et de ses habitants. La complémentarité des soins et l'étendue des compétences de nos équipes nous permettent d'offrir une prise en charge d'excellence à proximité directe de leurs lieux de vie ou de travail" explique Joëlle Kapompole, présidente du conseil d'administration de l'hôpital.

L'équipe pluridisciplinaire compte près de quarante spécialistes médicaux et paramédicaux intervenant de manière ciblée pour rencontrer les besoins de chaque femme. Formés dans des centres nationaux comme internationaux, ces derniers ont été particulièrement sensibilisés, durant leur parcours, aux troubles liés à l'endométriose.

Partenariat

Par ailleurs, l'équipe collabore étroitement avec la Clinique de fertilité du CHU montois. Ce partenariat permanent assure une continuité des soins et un accompagnement personnalisé pour chaque couple. Le suivi se base ainsi, bien entendu, sur l'état de santé de la patiente, tout en tenant compte de ses désirs personnels ou de couple...

"La création de ce service de pointe est un signal fort pour les patientes et leurs proches. Désormais, il est possible de faire appel à une équipe spécialisée, dans notre région, pour aider au diagnostic et à la prise en charge de cette maladie complexe" reprend Joëlle Kapompole. "Concrètement, les infirmières spécialisées dans la gestion de la douleur sont identifiées comme point de contact pour les patientes tandis que les gynécologues assurent leur suivi médical ainsi que la réalisation de leur bilan gynécologique complet incluant : une échographie gynécologique, une prise de sang, une résonance magnétique, une analyse de leur dossier médical et de ce bilan par l'ensemble des spécialistes de l'équipe. Un recours éventuel à la chirurgie peut-être décidé (laparoscopie)...