14% des tiques infectées par la bactérie responsable de la maladie de Lyme en Belgique

18/04/18 à 13:44 - Mise à jour à 13:43

En moyenne en Belgique, 14% des tiques sont infectées par Borrelia burgdorferi sensu lato (s.l.), la bactérie pouvant causer la borréliose de Lyme, selon une étude publiée mercredi par Sciensano, ex-Institut de santé publique. Des tiques infectées ayant été trouvées dans toutes les provinces du pays, la borréliose de Lyme peut potentiellement être contractée partout en Belgique.

14% des tiques infectées par la bactérie responsable de la maladie de Lyme en Belgique

© PHOTOPQR/L'ALSACE

En 2017, 8.500 morsures de tiques ont été rapportées sur l'ensemble du territoire belge, soit une baisse de 17% comparé à 2016. Entre le 1er avril et le 31 octobre 2017, Sciensano a demandé aux victimes de morsures d'envoyer le ou les spécimens incriminés, en vue de leur analyse en laboratoire pour l'identification de plusieurs pathogènes. Plus de 3.700 spécimens ont été collectés et 1.600 tiques provenant de toutes les provinces du pays ont pu être analysées.

De cette analyse, il ressort que 99% des tiques appartenaient à l'espèce Ixodes ricinus (appelée aussi tique du mouton). Parmi elles, 14% des tiques étaient infectées par Borrelia burgdorferi sensu lato (s.l.), la bactérie pouvant causer la borréliose de Lyme. Les tiques adultes (20%) étaient plus souvent infectées que les nymphes (12%).

D'autres pathogènes transmis par les tiques étudiés ont été trouvés chez seulement 1,5 à 2,8% des tiques, excepté le Rickettsia helvetica (dont le potentiel pathogène n'est pas encore clair), qui a été identifié chez 7% des tiques.

L'incidence, c'est-à-dire le nombre de morsures rapporté à 100.000 habitants, est la plus élevée en province de Luxembourg (205 morsures pour 100.000 habitants). De manière générale, l'incidence des morsures de tiques est plus élevée en Wallonie (96/100.000) qu'en Flandre (76/100.000).